Catégories
Uncategorized

Qu’en est-il de son assurance habitation à la suite de son déménagement ?

Afin de prévenir le défaut d’assurance, il est essentiel de prendre toutes les mesures essentielles. Selon les règles, aviser son assureur est un geste judicieux, lors d’un changement d’adresse. C’est toute aussi une occasion de résilier son assurance habitation, lorsqu’elle est arrivée à l’échéance. Lors d’un programme précoce, certaines personnes se demandent le reste de leur assurance habitation.

La résiliation du contrat assurance pour manque d’avis, lors d’un déménagement

Pour un assuré, un déménagement peut être une source de troubles de situation. Parmi cela, les risques couverts par un assureur peuvent faire l’objet d’une certaine modification. La prise de décision d’une résiliation d’un contrat d’assurance peut dépendre d’un certain nombre de circonstances. A priori, l’assureur pourra résilier le contrat si l’assuré omet l’avis de son changement de situation à la compagnie. Dans ce cas, cette dernière peut annuler le contrat, pour manque d’avis au moment opportun. C’est en raison de l’accroissement des risques qui sont susceptibles de survenir.

En outre, l’assureur a tout aussi le droit de résilier le contrat, si l’assureur a cessé le versement des sommes de cotisations. Cela concerne particulièrement les systèmes de paiement de cotisations, comme mentionné sur ce site expert ohm-immobilier.fr. Cependant, pour manque d’avis de changement, l’assureur peut même aboutir à l’exigence du remboursement de cotisations.

Le processus de remboursement des primes, lors du déménagement

L’assuré peut demander la résiliation du contrat auprès de l’assureur, après un déménagement. Dans ce cas, il existe certaines dispositions à prendre, afin de profiter d’une couverture jusqu’au dernier moment. Cela concerne particulièrement le moment où l’on quitte définitivement l’habitation. En réalité, cela varie d’une compagnie d’assurances à l’autre, mais on peut être couvert des risques auxquels on a déjà souscrit, durant le mois en cours. Pour cela, le paiement des cotisations correspondantes est obligatoire.

Lors des excédents de paiements de cotisations à l’assureur, ce dernier se doit de rembourser entièrement les sommes excitantes. Cela permet à l’assuré d’éviter de payer pour les risques non soumis. La détermination des montants de remboursements se définit depuis la réception de la lettre recommandée par l’assureur. Si l’assuré a oublié la résiliation de l’assurance habitation de son ancienne maison, le remboursement des sommes perçues, durant la période en question, ne sera pas obligatoire.

Le coût relatif à la nouvelle assurance d’habitation, après le déménagement

Parfois, l’assuré peut décider de changer son assureur habitation, à la suite de son déménagement. Cela se traduit par la signature et l’établissement d’un nouveau contrat avec un autre assureur. À cet effet, le coût, relatif à la prime correspondante, peut dépendre d’un certain nombre de facteurs, notamment :

  • Le nombre de pièces et la superficie du nouveau logement
  • Les caractéristiques particulières de ce dernier, telles que la présence d’une cave, d’un ou des étages, d’un grenier ou d’une piscine
  • Sa situation géographique
  • ●      Son indice ICC FFB
  • La valeur marchande des biens mobiliers existants
  • L’effectif des garanties, lors de la souscription
  • La situation personnelle et l’historique de l’assuré, s’il s’agit d’un locataire ou d’un propriétaire ainsi que l’existence des risques qui se sont manifestés ultérieurement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.